La candidose digestive, partie 2: le régime anti-candida

Le candida se nourrissant principalement de sucre, le traitement de la candidose digestive passe avant tout par l’alimentation. Il est long et peut sembler difficile aux personnes ayant des habitudes alimentaires très différentes de la diète anti-candida. Cependant, le traitement par l’alimentation est indispensable, les antifongiques n’ayant qu’un effet localisé et transitoire sur l’infection.

Si vous voulez en savoir plus sur la candidose digestive, ses symptômes, comment la diagnostiquer et la traiter, lisez la première partie de ce dossier: Candidose, partie 1: definition,symptômes, diagnostic et traitement.

Le régime anti-candida consiste en l’élimination de toute forme de sucre, de moisissures, de levures et d’antibiotiques dans l’alimentation. Pour aider vôtre organisme à lutter contre l’infection, il vous faudra également supprimer tout ce qui l’encrasse et le fatigue, ainsi que les aliments ayant un indice glycémique élevé. En règle générale, je vous recommande de consommer les produits les plus bruts possibles, car les aliments industrialisés contiennent la plupart du temps de additifs qui devront être traités et éliminés par votre organisme, ce qui le fatiguera. Afin de vous aider à y voir plus clair, voici un répertoire détaillé des aliments à proscrire et à consommer si vous êtes atteint de candidose.

Avertissement

Cet article est à titre purement informatif et ne peux en aucun cas remplacer l’avis d’un spécialiste ou d’un médecin. Vous ne devriez pas entamer un régime quelconque sans l’approbation de votre médecin généraliste, et sans vous assurer au préalable que vous êtes en bonne santé et ne souffrez d’aucune carence alimentaire. Ce régime, pauvre en glucides, peut être particulièrement dangereux pour les personnes minces, car il conduit à une perte de poids rapide. Il est donc indispensable d’être suivi pendant toute la durée de la cure.

N’oubliez pas qu’en matière de santé, tout est affaire de modération. Mis à part pour l’élimination complète du sucre, ne changez pas votre diète brusquement, du jour au lendemain, car cela pourrait irriter votre système digestif. Ainsi, si vous avez consommé du blé raffiné et du riz blanc toute votre vie, avec très peu de légumes, soyez prudent et patient au moment de les remplacer par des céréales complètes et une quantité importante de légumes. Allez-y pas à pas, vous avez passé une vie entière à consommer ces aliments, vous pouvez vous permettre de prendre quelques semaines pour adapter votre organisme à ce nouvel apport en fibres.

Ne sombrez pas dans l’orthorexie: faites de votre mieux pour avoir une alimentation saine et équilibrée, mais sachez parfois accepter un petit écart, sous peine de vous coupez socialement. Ainsi, s’il est de notoriété publique qu’une diète à base de fast-food est nocive pour la santé, manger un hamburger, des frites ou une pizza de temps a autres n’a jamais tué personne. Sachez faire des exceptions, mais réservez-les à des occasions spéciales: votre anniversaire, Noël, un mariage…

A éviter

Sucre et édulcorants

Le sucre est la nourriture favorite du candida. L’éliminer de l’alimentation est indispensable à la guérison d’une candidose digestive. Par « sucre », on désigne en général une substance douce, tirée le plus souvent de la betterave ou de la canne à sucre, et utilisée comme édulcorant. Le sucre est majoritairement composé de saccharose. D’autres composés de la famille des saccharides ont également un pouvoir sucrant: le glucose, le fructose, la maltose ou encore le lactose.

Contrairement à ce que le croyance populaire et la tendance actuelle disent, il n’y a pas de bon sucre! Quelle que soit son origine ou son degré de raffinage, les glucides ayant un pouvoir sucrant ont tous le même effet sur notre corps: il produise un pic glycémique, ce qui contraint notre pancréas à libérer de l’insuline pour stabiliser la glycémie. Sur le long terme, ce yoyo glycémique peut favoriser la résistance à l’insuline, l’hypertension, l’obésité et même le diabète. Ainsi, même si vous ne souffrez pas d’une candidose digestive, le sucre nuit à votre santé.

Voici les différentes formes de sucre que l’on trouve dans le commerce :

Sucre de canne, de palme, de betterave ou de fleurs de coco, blanc, roux, brun, brut, en poudre, liquide, candi, complet, cassonade, vergeoise, kitul, rapadura, moscovado, demerara, jacutinga, fructose, mélasse, miel, sirop d’érable, d’agave, de canne, de céréales (riz, mais, orge, blé), de glucose, de fructose.

Les édulcorants sont à éliminer eux aussi, car ils contribuent à l’addiction au sucre et leur innocuité sur l’organisme n’a pas encore été prouvée. Ainsi, vous pouvez mettre aspartame, cyclamate, saccharine et autre sucralose à la poubelle!

Fruits

Les fruits frais, en boîte, séchés ou en jus, sont à proscrire à cause de leur contenu en fructose. Des portions raisonnables de fruits peu sucrés sont toutefois acceptables, vous en trouverez une liste plus bas. Les sportifs d’endurance pourront, quant à eux, s’autoriser une banane ou un autre fruit sucré juste avant et pendant l’effort. En effet, dans leur cas le sucre sera immédiatement utilisé par les muscles, et ne sera donc pas disponible pour nourrir le candida.

Féculents

Les céréales, riches en hydrates de carbones, peuvent également nourrir le candida. Éliminez de votre régime les céréales raffinées ainsi que celles riches en gluten, plus difficiles à assimiler par votre organisme: blé, épeautre, kamut, seigle, orge, avoine, maïs, riz blanc. Vous devrez donc cesser de consommer: pain, gâteaux, pâtisseries, viennoiseries, biscuits, farines, pâtes à tarte, feuilles de filo ou de brick, couscous, ébli, semoule, boulgour, et tout autre aliment contenant les céréales citées ci-dessus et leurs dérivés.

Les légumes et légumineuses riches en hydrates de carbone, tels que: betterave,  haricots, igname, lentilles, manioc, panais, patate douce, petits pois, pois-chiches, pomme de terre; doivent être complètement éliminés pendant les premières semaines de la diète.

Produits laitiers

Le lait de vache contient du lactose, qui est lui-même une forme de sucre. Ainsi, les produits laitiers tels que le lait, la crème, le fromage et les yaourts sont à proscrire.

Protéines

La viande en tant que telle ne présente pas une source d’énergie pour le candida. Ce qui est problématique, ce sont les additifs que votre viande peut contenir, car ces substances vont affaiblir votre corps et par conséquent, favoriser la prolifération du candida. De plus, la consommation de viande augmente la quantité d’acide urique dans le sang, qui devra lui aussi être filtré par l’organisme avant d’être éliminé.

Faites une croix sur le poulet, la dinde, le bœuf et le porc. A causes des élevages intensifs, ces viandes contiennent trop d’antibiotiques et autres hormones de croissance. Les charcuteries, saucisses, les viandes et poissons fumés sont aussi à proscrire, à cause des additifs qu’ils contiennent: dextrose, nitrates, sulfates et sucres!

Côté mer, ne consommez pas de poissons gras (saumon, thon) et évitez les coquillages, car ils accumulent plus de métaux lourds que les poissons maigres. Ne mangez pas de poisson d’élevage non-bio, pour éviter l’assimilation d’antibiotiques ou de produits phytosanitaires.

Le seitan, le quorn et le tofu, des substituts de viande d’origine végétale, sont également inadaptés à la diète anti-candida, le premier étant à base de gluten, le second, un champignon et le dernier, un fromage de soja.

Moisissures, ferments, levures

Comme votre organisme est déjà infesté par le candida, qui est une forme de champignon, veillez à ne pas en rajouter en consommant des produits riches en moisissures et en levures! Ainsi, les produits suivants sont déconseillés pendant la cure: pain, gâteaux, pâtisseries, bière, cidre, vinaigre (sauf le vinaigre de cidre non-filtré), alcool, fromages, soja et produits dérivés (sauce, lait, tofu, miso), champignons, fruits secs.

Attention aux noix, qui sont des véritables aimants à moisissures. Achetez-lez fraîches, encore dans leur coque, et ouvrez les juste avant de les consommer. Vous pouvez aussi les acheter non-grillée et non-salées, et les faire tremper pendant minimum trois heures dans de l’eau, afin d’en éliminer les moisissures. Veillez simplement à ce qu’elles ne soient pas rances. Oubliez par contre les pistaches et les arachides durant la durée de votre cure, car elles dernières contiennent trop de moisissures.

Boissons

Les sodas, thés glacés, energy drinks et jus de fruits sont à éliminer, car ils contiennent du sucre ou des édulcorants. Les boissons gazeuses, y compris l’eau pétillante, augmentent l’acidification des sucs gastriques, et peuvent donc perturber la digestion. Le thé et le café sont des excitants, comme le tabac ou le chocolat, ils entraînent la libération de sucre par le foie (voir ci-dessous). Ils ne doivent par conséquent pas être consommé lors de la cure anti-candida.

Huiles et condiments

N’utilisez pas d’huile d’arachide ou de mais, car elles contiennent des moisissures. La margarine, cocktail industriel d’huiles de mauvaise qualité, d’eau, d’amidon et d’hydrogène, est quant à elle évidement à proscrire, que vous souffriez d’une candidose ou non. Tous les vinaigres sont à éviter, sauf le vinaigre de cidre non-filtré.

Excitants et stimulants

Le café, le thé, le chocolat, le tabac, l’alcool, les drogues ainsi que certains médicaments excitent le système nerveux, le mettant inutilement en alerte. Cela induit une stimulation excessive du système cardiaque et des glandes surrénales, obligeant le foie à libérer son sucre de réserve (glycogène), exactement comme lors d’un stress. Ce sucre ira par la suite nourrir le candida.

Vous l’aurez compris, il est indispensable à la guérison de ménager l’organisme. Hors, la consommation d’excitants provoquent une séries de réactions chimiques qui vont stresser le corps et le contraindre à fournir de l’énergie pour retrouver son équilibre. Gardez votre énergie pour lutter contre la candida, aidez votre corps en arrêtant de consommer des excitants!

Petite note pour les caféinomanes: le café décaféiné contient toujours de la caféine, mais en quantités minimes. Il reste donc un excitant et ne doit pas être consommé. Idem pour la bière libellée « sans alcool », qui en contient toujours un peu.

Produits contenant des additifs

Tous les produits transformés de façon industrielle contiennent des additifs difficiles à digérer et qui vont déstabiliser votre flore intestinale: sucres, gluten, conservateurs, stabilisants, exhausteurs de goût… Pour maximiser vos chances de guérison, éliminez: les sauces industrielles (ketchup, moutarde, mayonnaise, barbecue, sauce à salade, pour les pâtes ou la viande…), les plats tout prêts (soupes, plats à réchauffer au micro-ondes, surgelés…), les aliments en conserve (légumes, raviolis, fruits, pois-chiches…), les pâtes à tartiner, biscuits, céréales pour le petit-déjeuner, confitures, margarine. En règle générale, cessez d’acheter tout produit vendu en boîte ou en sachet.

A consommer

Après avoir lu cet article, la première pensée qui vous traversera l’esprit sera sans doute: « Mon Dieu! Qu’est-ce que je peux donc manger ?!? Pas de panique, la liste des aliments inoffensifs et bénéfiques est elle aussi longue!

Légumes

Pour guérir, il est capital de manger des légumes en quantités portantes. Les légumes sont riches en fibres et facilitent le transit intestinal. De plus, ce sont des prébiotiques, c’est à dire de la nourriture pour vos précieuses bactéries intestinales, celles qui vous aideront à déloger le candida. Consommez vos légumes crus le plus souvent possible. Si vous souhaitez les cuire, privilégiez la cuisson à la vapeur douce. Évitez de les cuire à trop haute température, car cela altère leur valeur nutritionnelle.

Les légumes à privilégier sont ceux pauvres en hydrates de carbone, tels que: ail, artichaut, asperge, aubergine, avocat, brocoli, céleri-branche, choux, concombre, courgette, échalote, endive, épinard, kale, laitue, olive, oignon, poireau, pois frais, poivron, radis, rampon, rutabaga, tomate crue. Les légumes riches en hydrates de carbone, comme les carottes, courges, navets, panais, patates, tomates cuites… Sont à consommer avec modération, de préférence crus ou bouillis.

Algues

Riches en fibres et en oligo-éléments, les algues peuvent vous aider à lutter contre le candida: agar-agar, aramé, dulse, kombu, mékabu, nori et wakamé. Vous pourrez également consommer des algues sous la forme de compléments alimentaires, en poudre ou en comprimés: spiruline, chlorella, varech. Faites attention à leur provenance et assurez-vous de leur qualité.

Fruits

Les fruits frais et peu sucrés peuvent être consommés, mais sporadiquement et en petites quantités: acérola, açaí, baies de goji, cassis, cerise, cranberry, fraise, framboise, groseille, mûre, myrtille, pomme verte… Le citron, quant à lui, est permis sans restrictions. Idem pour la noix de coco. Ne consommez pas de fruits séchés, il contiennent trop de moisissures.

Féculents

Remplacez les céréales raffinées et contenant du gluten par du riz complet ou semi-complet, du sarrasin, du quinoa, du millet ou encore de l’amarante, en quantités raisonnables. Allez-y progressivement, pour ne pas irriter votre intestin. Amateurs de pâtes, ne désespérez pas: vous trouverez en magasin bio des pâtes à base de riz complet, sarrasin ou quinoa, au goût et à la texture tout à fait acceptables. Attention toutefois aux autres produits estampillés « sans gluten »: ils sont généralement riches en farines raffinées (maïs ou riz blanc) et contiennent toutes sortes d’additifs pour obtenir une texture agréable.

En cuisine, vous pourrez remplacer la farine de blé par de la farine de riz complet, de quinoa, de sarrasin ou de châtaigne, additionnées d’une cuillerée d’arrow-root. Pour garder un goût neutre, vous pouvez mélanger deux à trois de ces farines dans la même préparation. Vous pourrez exceptionnellement consommer de la farine de petit épeautre, car il contient beaucoup moins de gluten que le blé ou l’épeautre tout-court.

Concernant les hydrates de carbones provenant de tubercules ou de légumineuses: pommes de terre, pois-chiches, haricots, lentilles ou de châtaignes, vous pouvez en consommer après quelques mois, mais de façon modérée. Faites attention au mode de cuisson, qui peut altérer la valeur nutritive et l’indice glycémique des aliments. Ainsi, préférer vos tubercules bouillis plutôt que cuits au four ou à la friteuse. Évitez de réduire vos aliments en purée, cela augmente leur indice glycémique.

Protéines

Privilégiez une viande bio, de bonne qualité, et en petites quantités. L’élevage de canards, de pintades, de lapins et d’agneaux se font encore de manière relativement respectueuse de la nature, les animaux reçoivent peu de médicaments et se nourrissent de façon naturelle. Choisissez avec soin la provenance de vos viandes, cherchez un éleveur de confiance, chez qui vous pourrez acheter de la viande et des œufs de bonne qualité. Concernant le poisson, achetez du poisson sauvage ou d’élevage certifié bio.

Produits laitiers

Le beurre, est essentiellement composé de gras. Il contient par conséquent très peu de lactose, et peu être consommé pendant la cure anti-candida. Le lait et fromage de chèvre ou de brebis, ainsi que le lait de jument, sont tolérés en quantités raisonnables.  De même pour les yaourts enrichis de bifido-bactéries, qui vous aideront à rééquilibrer votre flore intestinale.

Noix et graines

Toutes les noix, à l’exception des arachides et des pistaches, peuvent être consommées pendant la cure anti-candida. Pour vous assurer qu’elles ne contiennent pas de moisissures, achetez-les fraîches, encore dans leur coque, et ouvrez les au moment de les consommer. Vous pouvez aussi acheter des noix non-grillée et non-salées, que vous ferez tremper dans de l’eau filtrée pendant minimum trois heures, avant de les consommer. Non seulement cette opération éliminera la majorité des moisissures en surface, mais cela rendra aussi les noix plus digestes, ce qui vous permettra de bénéficier de leurs bienfaits nutritionnels.

Autre façon de consommer des fruits oléagineux: les beurres de noix. Amande blanche ou grillée, noisette, noix de cajou, tahine, et j’en passe. Ces purées de noix ont une texture gourmande et un goût exquis. Vous pourrez en ajouter à vos porridges, en servir avec des fruits rouges, vous préparer de délicieuses pâtes tartiner…

Les graines de chia, de courge, de chanvre, de lin de sésame et de tournesol constitueront d’excellents compléments nutritionnels. Vous pourrez vous en servir pour assaisonner vos plats, pour donner du croustillant à vos salades, ou encore profiter de leurs propriétés particulières pour confectionner puddings (chia) et biscuits (lin).

Boissons

Buvez de l’eau plate, nature, additionnée de jus de citron ou d’herbes, et des infusions. Vous pouvez préparer des boissons rafraîchissantes et sans sucre, à base de menthe et de citron vert, de gingembre et de citron jaune. Côté boissons chaudes, vous pouvez remplacer le café par la chicorée et vous autoriser un thé vert léger de temps à autres. En outre, certaines infusions épicées, comme le chai massala indien, pourront soutenir votre digestion.

Herbes et épices

Les herbes et les épices vous permettront de rendre vos plats parfumés et savoureux, tout en vous faisant bénéficier de leurs propriétés digestives, antioxydantes et antifongiques: ail, aneth, anis étoilé, basilic, cannelle, ciboulette, clous de girofle, coriandre, curcuma, estragon, gingembre, origan, paprika, persil, poivre noir, romarin, sel marin, thym… Laissez aller votre imagination! Si vous n’êtes pas habitués à consommer des épices, allez-y doucement et introduisez-les petit à petit, histoire de ne pas irriter votre intestin.

Huiles et condiments

Les huiles contiennent des acides gras indispensables à notre bon fonctionnement. De plus, certaines, comme l’huile de coco, on des propriétés antifongiques. Cette dernière remplacera avantageusement le beurre dans vos recettes. Utilisez si possible des huiles pressées à froid, et consommez-les crues afin de bénéficier de leurs bienfaits au maximum: chanvre, coco, courge, olive, sésame sont particulièrement recommandées dans la cure contre le candida. Du côté des condiments, vous pouvez optez pour le vinaigre de cidre bio, non filtré, le jus de citron, la sauce tamari (en quantités raisonnables) ou l’aminos de coco.

Edulcorants

En cas de nécessité absolue, vous pourrez utiliser le stévia, le xylitol et le sirop de yacon pour remplacer le sucre. Ces trois produits ont un indice glycémique bas et ne nourriront donc pas votre candida, le xylitol étant même toxique pour cet hôte indésirable. Attention toutefois, il peut provoquer diarrhées et troubles digestifs si consommé à haute dose! Il est extrêmement toxique pour les chien, n’en achetez surtout pas si vous en avez un, une dose minime suffirait à le tuer. De plus, l’effet de la consommation à long terme du stévia, du yacon et du xylitol n’est pas encore connu. Utilisez-les donc de manière exceptionnelle, pour préparer par exemple des muffin à la noix de coco à l’occasion de votre anniversaire. Jamais pour sucrer votre thé ou vos yaourts!

Exceptions

La nourriture devant rester un plaisir, pour garantir le bon suivi du traitement sur le long terme et pour éviter de vous coupez socialement, autorisez vous quelques exceptions, mais pas avant plusieurs semaines de diète, après que vos symptômes aient totalement disparu. Vous pouvez manger occasionnellement un carré de chocolat noir 70% de cacao minimum, boire un cappuccino décaféiné avec du lait sans lactose, boire un verre de vin… Réservez toutefois ces exceptions à des occasions spéciales: votre anniversaire ou celui de votre conjoint, mariage, ou encore Noël.

Planifiez ces exceptions et déterminez avant le repas ce que vous vous autorisez, afin de ne pas être décontenancé et trop tenté une fois à table. Précisez à vos proches qu’il s’agit d’une exception et que vous ne souhaitez pas aller au delà, sous peine de vous voir proposer un deuxième verre de vin, un autre café, voire une tranche de gâteau. Si vous êtes clair et ferme avec votre entourage et avec vous-même, les risques de dérapage seront diminués.

Retour à une alimentation normale

Lorsque vous serez rétabli, vous aurez envie de revenir à une alimentation normale. Par normale, j’entends une alimentation équilibrée, pas nécessairement l’alimentation que vous aviez avant d’entamer le régime anti-candida. Pour éviter une rechute et l’irritation de votre intestin, ne vous jetez pas sur les aliments que vous avez évités lors de la cure: réintroduisez-les petit à petit, à raison d’un aliment par semaine, et en petites quantités. Tâchez de rester à distance des produits industriels et sucrés autant que possible. Si vous avez suivi le régime correctement, et si vous êtes réellement guéri, ces aliments ne devraient plus vous sembler attractifs, car vous aurez rééduqué votre palais à apprécier les saveurs naturelles.

Conclusion

Le régime anti-candida peut paraître difficile à respecter au premier abord, car il exclut des aliments banals dans notre alimentation occidentale. Les première semaines seront certes pénibles, mais votre corps et votre palais s’habitueront rapidement à ce nouveau régime. De plus, la rapidité des résultats au niveau émotionnel et énergétique, vous donnera la motivation pour continuer. Ne vous laissez toutefois pas abuser par ces changements rapides: cela vous prendra des mois pour éradiquer complètement la candidose. Soyez patient et persévérant, et n’oubliez pas de consulter régulièrement votre médecin ou spécialiste pour vous assurer de votre bonne santé.

Le soutient de votre entourage est primordial à votre succès. Ainsi, n’hésitez pas à parler de votre problème à vos proches, sans toutefois entrer dans les détails, au risque de paraître ennuyeux ou de les rendre paranoïaques. Vous pouvez leur expliquer que vous souffrez d’une infection du système digestif, et que par conséquent vous devez arrêter de consommer les aliments qui l’irritent. Cette phrase simple leur fera comprendre que vous souffrez d’un problème de santé, et ils seront donc compréhensifs à votre égard.

N’hésitez pas à partager votre expérience, vos commentaires et vos questions! Je vous souhaite une vie pleine de santé!

Eleonora

Références

www.vulgaris-medical.com ;  www.nutritionsante.ch ; www.ateliersante.ch ; www.passeportsante.net ; www.fr.docvadis.ch ; amelioretasante.com ; ww.thecandidadiet.com ; www.produits-laitiers.com ; www.futura-sciences.com ; www.wikipedia.org  www.lemonde.fr ; www.fitnessfriandises.fr ; www.hygienenaturelle-alimentation.com ; www.candida-albicans.fr ; G. Enders, Le charme discret de l’intestin : tout sur un organe mal-aimé (2015) ; V. Legros, sans candida albicans, accompagner une candidose (2010)

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Joëlle dit :

    Merci pour toutes ces recherches qui ont nourri cet excellent article. La diète anti-candida albicans n’est pas pour moi, je suis déjà très mince. Par contre, je confirme qu’un régime plus naturel et sans gluten aide à s’en débarrasser, puisque moi-même je souffrais de mycoses régulières, que je traitais à l’huile essentielle de mélaleuque (tea tree / arbre à thé), refusant les traitements allopathiques classiques. Plus une depuis notre changement d’alimentation.
    Je retiens que le xylitol est une arme utile dans ce combat, et je vais également voir si ma Moitié peut prendre un peu de beurre sans avoir de problème. Je croyais qu’il fallait du ghee pour éliminer le lactose?

    Aimé par 1 personne

    1. Eleonora dit :

      Merci Joëlle pour votre commentaire. J’ai eu le même problème de perte de poids avec le régime anti-candida: je suis aussi de nature mince, et cette diète stricte m’a fait perdre beaucoup de poids, trop à mon goût. Je suis d’accord avec vous, sans aller jusqu’à éliminer tout type de glucide, arrêter de consommer les aliments potentiellement irritants pour le système digestif permet d’apporter une nette amélioration.

      Attention au xylitol et à ses effets laxatifs: mieux vaut éviter de faire subir le stress d’une diahrée à une flore intestinale déja mal en point. Consommé ponctuellement, le xyitol permet toutefois de rompre la monotonie du régime en s’offrant une petite gourmandise sans sucre pour les occasions spéciales.

      Concernant le beurre, il ne contient que 0,6% de lactose , car il est composé essentiellement de lipides. Il est donc généralement authorisé dans le cadre du régime anti-candida.

      Aimé par 1 personne

  2. Jess dit :

    😩😭😭😢 mais certes ça vaut le coup et j’ Vraiment envie de tout donner et exploiter le meilleur de moi même afin de dégager cette merde de mon corps et retrouver mon énergie et ma vitalité !!! Merci infiniment pour ces détails !!

    Ma question : que pensez-vous du kefir ?

    Aimé par 1 personne

    1. Eleonora dit :

      Bonjour Jess! Oui, suivre la diète anti-candida demande beaucoup de motivation, d’organisation et de persévérance, mais vivre en pleine santé, cela n’a pas de prix!

      En ce qui concerne le kéfir, je pense qu’il peut être un bon complément au régime anti-candida: qu’il soit de kéfir ou de fruits, il ne contiengt plus de sucre/lactose grâce à la fermentation, et peut être un soutien préciux à la flore intestinale.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s